ARCHIVE
mai 2019
avril 2019
mars 2019
février 2019
Janvier 2019
décembre 2018
Novembre 2018
Octobre 2018
septembre 2018
août 2018
juillet 2018
avril 2018
mars 2018
février 2018
Janvier 2018
décembre 2017
Novembre 2017
Octobre 2017
septembre 2017
août 2017
juillet 2017
juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
Janvier 2017
décembre 2016
Novembre 2016
Octobre 2016
septembre 2016
août 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
Janvier 2016
décembre 2015
Novembre 2015
Octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
Janvier 2015
décembre 2014
Novembre 2014
Octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
Janvier 2014
décembre 2013
Novembre 2013
Octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
Janvier 2013

La gamme des résistances électriques tubulaires

En fonction des exigences pratiques, Gnali Bocia a introduit dans son catalogue un grand choix de résistances électriques tubulaires.

Avec quels matériaux sont fabriqués les résistances électriques tubulaires

Les résistances électriques tubulaires sont des composants qui ont un rôle principal dans le réchauffement des liquides présents dans les chauffe-eau ouverts, chauffe-eau à pression, réservoirs pressurisés et libres. Il est fondamental, pour le fonctionnement correct de ces machines, que les matériaux utilisés pour la fabrication des résistances respectent ces trois points:
Qu'ils soient choisis opportunément, afin de remédier déjà dans la phase du choix les problématiques pouvant surgir lors de la mise en service.
Qu'ils proviennent d'une chaîne de production contrôlée et, par conséquent, soient qualitativement excellents pour la réalisation et la chimie.
Qu'ils soient présents des éléments, même sacrifiés, protégeant le composant du problème principal, à savoir la corrosion.
Une mention importante doit être également portée sur la puissance spécifique qui ne doit pas dépasser la valeur de 9W/cm2 pour ne pas avoir de problème de bruit, mais surtout pour ne pas provoquer la dissociation des minéraux dissous dans le liquide qui vont créer des dépôts calcaires pouvant être la cause de problèmes de corrosion. Pour ceci il est important de respecter la limite citée ci-dessus: la dépasser signifie rendre inutile le choix correct des matériaux utilisés, constituant un gâchis en terme d'argent et de temps.


Comment sont composés les résistances électriques tubulaires

Les résistances électriques tubulaires présentent deux éléments principaux:

- Le tube, contenant à l'intérieur les véritables résistances, c'est-à-dire la partie chauffante
- Le raccord, qui peut être réalisé avec un filetage, appelé «bouchon», ou sans et dans ce cas il est appelé «bride»


Les matériaux pour la fabrication du tube des résistances électriques tubulaires

La gaine, soit l'élément contenant la résistance, est un élément fondamental pour la réalisation correcte de ces composants. Les hautes températures, dans une eau contenant une quantité élevée de minéraux, donc dans des eaux dures, ou bien dans des eaux fortement chlorées, créent les conditions idéales pour l'instauration de phénomènes de corrosion. Pour éviter ceci, le choix retombe en premier lieu sur le matériel à utiliser et, successivement, il apparaît nécessaire d'intervenir afin de prolonger le plus possible la durée de vie du composant avec des solutions alternatives. Le matériel de base est le cuivre, avec une pureté voisine au 100% afin de constituer, déjà dès le premier choix, une barrière à la corrosion. Le choix du cuivre comme élément constitutif de ces tubes est à imputer, comme nous l'avons dit, à l'extraordinaire capacité de résister à la corrosion, mais aussi à ses caractéristiques physico-chimiques qui le rendent un conducteur électrique et thermique formidable. Pourquoi est-il fortement résistant à la corrosion?  Parce que sur sa surface il se forme spontanément une couche adhérente tout d'abord de couleur brune et puis de couleur verte ou verte-azure, qui la protège de la corrosion.
Successivement peuvent être installées des anodes sacrifiées qui se corrodent à la place du cuivre, généralement réalisées en magnésium. On utilise des anodes avec cet élément car étant moins noble que le cuivre, il a tendance à se consumer à sa place et de cette façon à protéger le tube. A l'intérieur du tube, se trouve la résistance, qui constitue l'élément effectif de chauffage du composant et la séparation entre celle-ci et le cuivre externe est constituée par l'introduction d'une couche d'oxyde de magnésium.
Le cuivre, même s'il est un des matériaux les plus utilisés, n'est pas l'unique et peuvent être employés d'autres alliages plus ou moins complexes, pour remédier aux mêmes problématiques: stress thermique et corrosion. Parmi les plus utilisés il y a certainement l'acier inox, résistant d'une façon efficace à la corrosion, l'inconel, alliage constitué de nickel et de chrome qui résistent bien à l'oxydation à haute température et à la corrosion, et autres matériaux dont le titane et l'acier au carbone.


Les matériaux pour la fabrication du raccord des résistances électriques tubulaires

Le raccord est un des éléments principaux des résistances. Sur ceux-ci sont fixés les tubes en cuivre, arrivent les sondes du thermostat et se connectent également d'autres éléments dont les anodes sacrifiées en magnésium. Le genre de fixation peut être de différent type: elle peut être filetée et appelée «bouchon», ou peut être lisse et réalisée par une bride. La matière utilisée généralement pour la fabrication de cet élément est le laiton avec l'ajout d’élément en alliage comme:

Il y a également des joints de types variés, réalisés en EPDM, un genre de caoutchouc caractéristique des applications d'isolation thermique.


Gnali Bocia dans le marché des résistances tubulaires électriques

L'entreprise Gnali Bocia présente une vaste gamme de résistances tubulaires électriques dans son catalogue et s'occupe également de la production des pièces de rechange des éléments constituant ces composants. En effet, étant spécialisé dans la production du laiton (on utilise particulièrement le laiton CW617N), permet d'obtenir différents genres de raccords: raccord filetés, réalisés avec un filetage ISO 228/1 M  1''1/4 GAS, ou bien des raccords bridés ou avec fixation Aniston. La qualité exceptionnelle sur le plan du matériel choisi représente un des points forts de l'entreprise, qui s'appuie uniquement sur des fournisseurs certifiés garantissant un niveau de qualité adapté aux prestations demandées. Chaque article est contrôlé avant la mise en commerce et, par l'intermédiaire du respect de la réglementation ISO 9001, le procédé de production résulte contrôlé et répétable.

 

13/02/2019




I contenuti di questo sito non hanno carattere di periodicità e non rappresentano 'prodotto editoriale'.