ARCHIVE
août 2022
juillet 2022
juin 2022
mai 2022
avril 2022
mars 2022
février 2022
Janvier 2022
décembre 2021
Novembre 2021
Octobre 2021
septembre 2021
août 2021
juillet 2021
juin 2021
avril 2021
mars 2021
février 2021
Janvier 2021
décembre 2020
Novembre 2020
Octobre 2020
septembre 2020
août 2020
juillet 2020
juin 2020
mai 2020
avril 2020
mars 2020
février 2020
Janvier 2020
décembre 2019
août 2019
mai 2019
mars 2019
février 2019
Janvier 2019
décembre 2018
Novembre 2018
Octobre 2018
septembre 2018
août 2018
juillet 2018
avril 2018
mars 2018
février 2018
Janvier 2018
décembre 2017
Novembre 2017
Octobre 2017
septembre 2017
août 2017
juillet 2017
juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
Janvier 2017
décembre 2016
Novembre 2016
Octobre 2016
septembre 2016
août 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
Janvier 2016
décembre 2015
Novembre 2015
Octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
Janvier 2015
décembre 2014
Novembre 2014
Octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
Janvier 2014
décembre 2013
Novembre 2013
Octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
Janvier 2013

La soupape de sécurité et son montage sur le chauffe-eau

La soupape de sécurité et le robinet d'arrêt doivent être montés sur l'entrée du chauffe-eau pour fonctionner correctement.

La vanne pour le chauffe-eau est un dispositif fondamental pour ce genre d'application puisqu'elle consent de réduire le gaspillage, mais surtout, elle garantit un niveau de sécurité élevé aussi bien pour l'installation que pour les personnes qui se trouvent à proximité. Il apparaît donc évident que la conception et la réalisation de cette typologie de composant selon la réglementation ne représente pas seulement un aspect important, mais une nécessité.

En particulier, ce type de vanne permet d'obtenir contemporainement deux fonctions:
- Sécurité: elle est obtenue par l'intermédiaire d'un ressort qui agit sur un obturateur. Lorsque la valeur de la pression rencontrée par le fluide dépasse la valeur maximum admissible d'étalonnage (typiquement 8 bar), l'obturateur s'ouvre et consent l'évacuation du liquide jusqu'à l'obtention d'une valeur de pression admissible.
- Retenue: elle est obtenue par un joint et un système breveté «anti-gouttes» permettant d'éviter des pertes fastidieuses ainsi que des égouttements réduisant le rendement de l'installation et compromettant le fonctionnement idéal.

Une autre caractéristique importante que l'on peut rencontrer sur les vannes est la présence d'une vidange manuelle ou automatique. Dans le premier cas, il y a une poignée pouvant être actionnée manuellement par un opérateur sans devoir procéder au démontage de la vanne, par contre, dans le second cas il n'y a pas de poignée. En tout cas, indépendamment de la possibilité d'une action manuelle, elles sont conçues de façon à ne pas pouvoir subir une modification de l'étalonnage «de fabrique» du composant par un personnel non autorisé à exercer une telle fonction.


Les éléments constitutifs de la vanne pour chauffe-eau

Les vannes présentent à l'intérieur de la section spécifique du catalogue Gnali Bocia ont des éléments constitutifs communs:
- Corps: réalisé en laiton EN 12165-CW617 N, constitue le corps externe de la vanne;
- Ressorts: réalisés en acier inoxydable, exerce la fonction décrite ci-dessus en couplage avec l'obturateur;
- Joints: réalisé en caoutchouc synthétique «antiadhésif», garantit l'étanchéité du composant évitant des pertes ou dysfonctionnements pouvant nuire à l'efficacité et aux performances de l'installation.

Ceux-ci sont les composants principaux, il y en a d'autres particuliers toujours réalisés en laiton ou en utilisant des matières plastiques résistantes à la chaleur.


Autres caractéristiques fonctionnelles des vannes pour chauffe-eau

Les autres aspects concernant cette typologie de composant, comme pour tous les dispositifs véhiculant des fluides gazeux ou liquides, sont les valeurs admissibles maximum de pression et de température. En ce qui concerne cette dernière, la température maximum de fonctionnement admissible est égale à environ 100°C; par contre, en ce qui regarde la pression d'étalonnage, la valeur standard est égale à 8 bar, bien que d'autres étalonnages peuvent être effectués sur demande du client.

04/08/2022




I contenuti di questo sito non hanno carattere di periodicità e non rappresentano 'prodotto editoriale'.