ARCHIVE
mai 2019
avril 2019
mars 2019
février 2019
Janvier 2019
décembre 2018
Novembre 2018
Octobre 2018
septembre 2018
août 2018
juillet 2018
avril 2018
mars 2018
février 2018
Janvier 2018
décembre 2017
Novembre 2017
Octobre 2017
septembre 2017
août 2017
juillet 2017
juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
Janvier 2017
décembre 2016
Novembre 2016
Octobre 2016
septembre 2016
août 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
Janvier 2016
décembre 2015
Novembre 2015
Octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
Janvier 2015
décembre 2014
Novembre 2014
Octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
Janvier 2014
décembre 2013
Novembre 2013
Octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
Janvier 2013

Tuyaux flexibles pour l'eau: tout ce qu'il faut savoir

Tuyaux flexibles pour l'eau et le gaz: différences et utilisations

L'installation des tuyaux flexibles pour l'eau

Les tuyaux flexibles sont des composants qui présentent de nombreuses applications et qui peuvent concerner des fluides et matériaux très différents. Même si les instructions correctes sont fournies pour le montage, de nombreuses défaillances ou défauts de fonctionnement viennent d'une installation incorrecte.


Comment sont faits les tuyaux flexibles?

Les tuyaux flexibles présentent deux catégories principales d'applications: les tuyaux pour gaz et les tuyaux pour l'eau. Sur la base de cette classification nous pouvons distinguer diverses typologies, fabriquées de matériaux différents.

Les tuyaux flexibles pour le Gaz peuvent être:
- En caoutchouc: ils sont réalisés de façon à être compatibles avec les fluides qu'ils   transportent et à garantir une durée dans le temps, sans subir les phénomènes de corrosion. Le défaut principal est dû à la nécessité d’être contrôlés et changés périodiquement.
- En plastique: ils sont réalisés en PVC et ont la caractéristique d’être très résistants à l'agressivité de certains gaz. Comme pour les tuyaux en caoutchouc ils doivent être substitués périodiquement.
- En acier inox avec une gaine en plastique: la gaine n'a pas un caractère structurel et ne doit pas contribuer à la résistance du tuyau durant les essais de conformité aux normes. Le but de la gaine est de protéger de l'abrasion et le matériel doit être choisi de façon à ne pas dégradé ou attaqué la superficie externe.

Pour les tuyaux à eau, par contre:                                                                               
- En acier inox sans gaine en plastique: l'acier utilisé est de la famille AISI 316L à faible teneur de carbone qui le rend plus facile à souder durant les phases de construction.
La réalisation part d'un tuyau ondulé sur lequel sont soudés deux raccords à l'extrémité, un fixe et un rotatif. Ceci permet un montage rapide sans torsions particulières.


Règles de base pour l'installation des tuyaux flexibles

Pour un montage correct des tuyaux flexibles dans les applications qui en nécessitent l'usage, il faut suivre certaines règles et se soumettre à des normes déterminées. En premier lieu, il existe des règles dictées par l'expérience et par le bon sens:                                                                                 
1. La longueur doit être toujours supérieure à l'espace intéressé de façon à ne pas faire travailler le tuyau sous tension et à réduire ainsi les risques liés à la détérioration et à la rupture. Pour cette raison il convient de contrôler que le tuyau ne se tord pas sur lui-même causant des plis anormaux et dangereux pour son fonctionnement correct.                                                                                              
2. Dans la phase du serrage il est nécessaire d'utiliser des instruments appropriés afin d'appliquer une force juste, évitant de forcer les raccords: en cas contraire, le risque de former des fissures augmente. Dans le cas ou on utilise des O-ring il n'est pas nécessaire d'appliquer une force particulière: en effet, ceux-ci ne travaillent pas par compression mais font l'étanchéité par déformation sous la pression de l'eau.                                                                                                  
3. De toutes les façons il faut éviter que le tuyau, aussi bien en phase de montage qu'en phase de fonctionnement, entre en contact avec d'autres éléments pouvant l'endommager instantanément ou dans le temps par des phénomènes d'usure par frottement ou par corrosion externe.                          
4. Le rayon de courbure indiqué sur les fiches techniques doit être toujours respecté. En cas contraire on risque de provoquer une ou plusieurs occlusions du tuyau pouvant porter à l'obstruction de l'écoulement du fluide circulant à l'intérieur.

Ces indications sont fondamentales pour une installation correcte et un fonctionnement efficace des tuyaux flexibles. De telles règles, même si elles sont d'ordre général, peuvent permettre une économie aussi bien du point de vue des temps (installation, manutention, démantèlement, substitution), du point de vue des coûts (coûts des tuyaux, coûts de la main d’œuvre, coûts d'intervention, coûts de défaillance). D'autre part, une défaillance peut créer des problèmes plus ou moins importants à la santé et à la sécurité des personnes qui se trouvent à proximité des installations. Pour cette raison, l'attention et le contrôle constituent un rôle fondamental qui ne doit et ne peut être négligé.


L'installation  des  tuyaux  flexibles  pour  l'eau   

Pour la commercialisation dans le monde entier, ces tuyaux flexibles doivent respecter la norme UNI CIG 7129: celle-ci fixe les critères pour la planification, l'installation, la mise en service et la manutention des installations domestiques pour l'utilisation des gaz de combustion distribués par des canalisations. Néanmoins cette norme se réfère explicitement aux installations pour gaz de combustion et est réadaptée également pour les tuyaux flexibles pour l'eau. En particulier, il est recommandé que les tuyaux flexibles ne soient pas mis en service avec des caractéristiques de qualités inférieures à la norme UNI 8863.
Certaines règles exprimées dans la normative sont à suivre:                                                                 
- Le tuyau ne peut jamais être étendu pour une longueur supérieure à deux fois sa longueur compressée, sous peine d'un affaiblissement de ses parois. Pour des raisons de sécurité, on conseille de ne jamais travailler à la longueur limite mais seulement à des longueurs inférieures.
- Le montage doit être effectué en évitant absolument les frottements des tuyaux: pour ce faire, sont utilisés des supports qui réduisent les mouvements et les risques d'endommagement par usure.
- Durant le montage des tuyaux flexibles il ne faut pas courber le tuyau à proximité des raccords mais à une distance d'environ 50 mm.
 - Le rayon de courbure minimum ne doit pas descendre en-dessous de trois fois le diamètre de ce même tuyau. De cette façon on réussit à faire face aux problèmes de vieillissements.

Ces règles figurent au sein des normatives et, par conséquent, ont une valeur formelle. Il existe cependant des recommandations et des «trucs» ultérieurs permettant un montage correct et en sécurité
- Effectuer un contrôle visuel sur les superficies pour l'étanchéité, sur les garnitures et sur les filetages des raccords afin de vérifier qu'il n'y a pas de défauts et que tous les composants sont propres.
- Enrouler quelques tours de rubans isolants électriques au milieu du tuyau: cette méthode, peu scientifique, sert à réduire d'éventuelles vibrations des tuyaux flexibles pour l'eau, spécialement ceux qui sont reliés à une chaudière.
20/05/2019




I contenuti di questo sito non hanno carattere di periodicità e non rappresentano 'prodotto editoriale'.